Le terminal sucrier Robust reprend du service à Rouen

Michelle C chargeant du sucre au QBB de Rouen

Les trafics maritimes de sucre sont de retour à Rouen sur le Quai du Bassin aux Bois (QBB). Le 4 octobre dernier, le vraquier Michelle C, sous consignation Promaritime et manutentionné par Somap, s’est amarré rive gauche pour effectuer un chargement de 10 900 tonnes de sucre à destination de Haïti, soit 218.000 sacs de 50 kilos. Il n'y avait plus eu de tels navires chez Robust, filiale de Sénalia, depuis décembre 2013. Cette première exportation depuis le terminal rouennais fait suite à la fin des quotas sucriers européens intervenue le 30 septembre 2017.

Pour permettre cette reprise des trafics, Sénalia/Robust a mené des investissements sur son terminal. « Le site était en quelque sorte en sommeil, mais il travaillait, explique Gilles Kindelberger, directeur général de Sénalia. Nous réalisions 60 000 t de trafic annuel en vrac citerne pour les industriels locaux. Nous avons réinvesti sur le terminal pour les trafics en conventionnel sacs, navires-usines BIBO * et conteneurs de sacs. Pour l’essentiel, la modernisation a porté sur les automates, mais aussi les systèmes de pesage des sacs, ainsi que l’installation d’une nouvelle encamionneuse (**) pour arriver à une capacité de chargement de 60 conteneurs par jour. Nous sommes très optimistes pour la suite et espérons atteindre, à terme, un volume de 250 000 tonnes de sucre par an. »

SOUILLE RECONFIGUREE

De son côté, HAROPA - Port de Rouen a réalisé d’importants travaux afin d’améliorer les accès nautiques du Bassin aux Bois. Après des sondages effectués par la vedette Maïmiti, la Capitainerie du Port de Rouen a fait procéder au dragage du chenal d’accès, du bassin et de la zone d’évitage. Grâce au concours des équipes du Service Ateliers et Dragages (ADR) et du Service du Chenal et d'Aide à la Navigation (SCAN), ce chantier lancé en juillet s’est achevé fin septembre pour l’accueil du premier navire. Les opérations de dragage proprement dites ont été réalisées par la drague Jean Ango, tandis que la bigue Brotonne a assuré le nivelage des fonds.

La souille (***) reconfigurée, large de 45 mètres et longue de 380 mètres, permet désormais l’accueil à marée basse de navires avec un tirant d’eau proche de 10 m. Ces travaux réalisés en temps record par HAROPA - Port de Rouen représentent un investissement de 1 M€.

Le terminal Robust a été mis en service en 1996. Ce silo à cellule unique de 60.000 tonnes est situé en amont des silos céréaliers de la presqu’île Elie. Le site a réalisé un trafic record lors de la campagne 2005-2006 avec plus de 400 000 tonnes de sucre exportées. Ses capacités de chargement sont de 3200 t par jour avec des sacs de 50 kg et de 10 000 t par jour pour le sucre en vrac. L’année 2017 marque un nouveau tournant pour l’exportation du sucre à Rouen et le terminal Robust est mesure de répondre aux différentes sollicitations des clients de Sénalia. Cette reprise d’activité annonce une campagne prometteuse. D’autres navires sont déjà annoncés, le prochain, de 22.160 tonnes, étant à destination de l’Afrique de l’Ouest.


* BIBO : Bulk In, Bags Out (« vrac au départ, sacs à l'arrivée »)
** Transporteur à courroie destiné à faciliter le chargement et le déchargement des camions à quai
*** la fosse creusée le long d’un quai pour que les navires restent à flot à marée basse

Dossier de Presse