Nos partenariats

Pour développer l’attractivité du système HAROPA et accélérer la commercialisation de nos offres, une collaboration « gagnant-gagnant » de long terme a été initiée avec des partenaires portuaires et logistiques clés.

Enjeux pour HAROPA 

  • Consolider l’attractivité de sa marque
  • Développer la pertinence de son offre logistique
  • Elargir l’offre pour ses clients

Enjeux pour le Partenaire

  • Bénéficier du levier HAROPA pour décupler son développement commercial et sa promotion
  • Renforcer l’attractivité de son offre logistique en améliorant son interconnexion avec le réseau HAROPA
  • Améliorer la connaissance des filières en développant le partage d’information

Ports partenaires d'HAROPA

PORTS PARTENAIRES

  • Port de l’Aube – Nogent sur Seine, partenariat signé en avril 2013. Le Port de l’Aube est un site de référence au service de la desserte fluviale de l’hinterland champenois. Confortée par le dynamisme régional et par la présence de ports privés appartenant à de grands groupes céréaliers  (Soufflet, Vivescia,...), l’Union Nogentaise de Manutention (UNM)  assure à Nogent sur Seine  le  transport de vracs solides pour les filières céréales, métallurgie, etc. L’UNM développe également la logistique "conteneurs" et colis lourds.
    www.unm-portdelaube.fr
    www.avrg.fr
  • Port de Gron – Yonne en Seine, partenariat signé le 10/06/2013. Située près de Sens (à 100km au sud de Paris), la plateforme portuaire de Gron a été créée en 2010 par la CCI de l’Yonne et connecte la Bourgogne à la mer. En 2013, la CCI 89 et la Communauté de Communes du Sénonais créent Yonne en Seine (« YES ») pour accompagner le développement de cette infrastructure et l’intégrer au système HAROPA. Le partenariat est signé à Rouen à l’occasion de l’Armada de 2013.
    « YES » a pour vocation de :
    • Promouvoir le Nord de l’Yonne et de la Bourgogne, en particulier en synergie avec HAROPA
    • Représenter le port de Gron et la Région Bourgogne au sein de HAROPA
    • Accompagner le développement des zones d’activités et les infrastructures liées à Ports de Paris
    • Prospecter, accueillir et accompagner de nouvelles entreprises

    L’opérateur Logiyonne, mis en place à la création du port par la CCI 89 (et qui en est toujours l’un des principaux actionnaires) facilite les opérations d’import/export de nombreux industriels locaux, en s’appuyant sur des liaisons fluviales régulières et mixtes (conteneurs et colis lourds), notamment avec le port du Havre.
    www.yonne-en-seine.com

  • Port Angot – St Aubin les Elbeuf,  partenariat signé en septembre 2013.  Situé entre Rouen et Paris, le port fluvial  consulaire de St Aubin les Elbeuf, assure un trafic de 400 000 tonnes (principalement en vrac) et affiche des perspectives de développement pour accueillir à terme 800 000 tonnes. Cet équipement vient soutenir l’activité d’un tissu économique local dynamisé par de vastes zones d’activités industrielles et logistiques et la proximité de nombreuses carrières.
    www.elbeuf.cci.fr/port-fluvial/
  • Dieppe, partenariat signé le 26/09/2013
    Proche des entreprises régionales, le Port de Dieppe constitue un pôle d’excellence pour le transport et le commerce maritimes, ainsi que pour les énergies marines renouvelables. Il assure un trafic maritime de 1,8 Mt de marchandises avec les trafics réguliers de fret et de voyageurs transmanche. Il propose également une offre de services sur mesure en particulier sur des trafics de niche.
    Activités complémentaires : pêche et plaisance.
    www.portdedieppe.fr
    Télécharger la plaquette
  • Ports Normands Associés, partenariat signé le 23/01/2014.  Les ports de Caen-Ouistreham et de Cherbourg sont regroupés au sein de PORTS NORMANDS ASSOCIES (PNA) et constituent ainsi  le 11ème  ensemble portuaire français. PNA  affiche un trafic de près de 5 millions de tonnes de marchandises et de 1,5 million de passagers.
    Caen-Ouistreham et Cherbourg constituent 2 ports complémentaires : le premier est organisé en terminaux autour d’un canal de 15 km qui relie Caen à la mer, alors que le second, port en eau profonde, peut recevoir des navires de 14 mètres de tirant d’eau.
    Concernant le fret conventionnel, le port de Caen-Ouistreham adosse son trafic aux besoins maritimes de l’agglomération caennaise et plus globalement de la Région Basse-Normandie. Il est le lieu d’exportation des céréales et traite les trafics variés nécessaires à son hinterland : bois, petcoke, ferraille, sel, fonte…
    Cherbourg se positionne en hub pour les vracs (notamment charbon) et certaines activités de niche (colis lourds ou encombrants, dangereux…). Il est également le support aux activités de construction et de réparation navale. Autres spécificités : son accessibilité 24/24 et ses caractéristiques nautiques rares.
    La filière croisière (60 à 90 000 passagers par an) contribue à la diversification et à l’enrichissement des activités maritimes des deux ports et notamment celui de Cherbourg.
    La pêche et la plaisance complètent l’activité du port de commerce.
    www.pna-ports.fr
  • Fécamp, partenariat signé le 4/04/2014. Situé au cœur d’une vaste zone logistique, le port de Fécamp joue un rôle déterminant dans l’accueil des navires de cabotage. Il a pour vocation de répondre à des demandes personnalisées en matière de vracs solides et liquides, de marchandises diverses en lots et en colis lourds, tout en offrant des prestations de qualité.
    Fécamp, port départemental, présente un potentiel de trafic maritime de 500 000 tonnes de marchandises.
    www.portdefecamp.fr

PARTENAIRE LOGISTIQUE :

  • La SHEMA, partenariat signé le 10/06/2013. Société d’économie mixte de dimension régionale spécialisée dans l’aménagement & le développement économique, la SHEMA développe un parc d’activités représentant au total plus de 300 ha. Le A’Park Calvados Honfleur en est un des exemples, il est très complémentaire de l’offre HAROPA. La SHEMA a fait le pari de l'axe Seine et assure la promotion d'une logistique innovante, compétitive et durable.
    www.shema.fr

 HAROPA, adhérent de l'Union des Ports Français