Portes ouvertes à Saint-Wandrille

Une visite de l’installation de transit de Saint-Wandrille-Rançon a permis aux élus et riverains de découvrir l’activité de dragage et de stockage à terre des sédiments générés par l'approfondissement en cours du chenal de navigation de la Seine.

Samedi 22 octobre 2016, le groupement d’entreprises associant SDI (Société de Dragage International) et SODRANORD a organisé, avec la contribution de HAROPA - Port de Rouen, une visite de l'installation de transit de Saint-Wandrille-Rançon. Les deux sociétés, spécialisées dans les travaux de dragage, ont présenté le site et leur activité. Les deux entreprises ont en charge le marché actuel de dragage d'approfondissement du chenal sur le secteur Courval-Duclair.

Yannick Wattrelot, chef de centre opérationnel au service dragage du Port de Rouen, était présent pour répondre aux questions des visiteurs. La trentaine de personnes présentes, dont Bastien Coriton, maire de la commune nouvelle Rives-en-Seine et Annic Dessaux, maire déléguée de Saint-Wandrille-Rançon, ont également assisté à une opération de refoulement de sédiments opérée par la drague Volvox Olympia. A noter que la visite du site faisait suite à une première réunion d’information des riverains et des élus, qui s’était tenue le mercredi 28 septembre dans les bureaux du groupement SDI/SODRANORD sur le terminal portuaire.

Une démarche de valorisation

Le site Saint-Wandrille-Rançon est destiné à accueillir les sédiments issus de l’entretien et de l'approfondissement du chenal de navigation vers le Port de Rouen. Et notamment les matériaux issus de la zone d’influence de l’estuaire amont. Sur une surface de 6 ha, l’installation de transit comprend deux casiers de refoulement, un bassin de décantation. Le site est  soumis à une législation et à une réglementation particulières appelées ICPE, ou installations classées pour la protection de l'environnement.

Les sédiments dragués en Seine comportent une part importante de matériaux présentant une granulométrie compatible avec leur utilisation dans le secteur du bâtiment et des travaux publics. La démarche de valorisation des sédiments de dragage est une priorité pour HAROPA - Port de Rouen.

"La visite a permis d'expliquer et d’éclairer les riverains et les élus sur la nature de nos travaux. Ils ont constaté visuellement que nos matériaux ne sont pas des déchets, au sens ou le grand public comprend le mot « déchet » et que cela ne génère pas d'odeur", souligne Yannick Wattrelot. La drague Volvox Olympia est particulièrement silencieuse et les visiteurs ont constaté les efforts réalisés par tous les intervenants afin de limiter les nuisances sonores. Les participants sont repartis satisfaits de la visite et des explications fournies par les professionnels qui les ont accueillis.