Sigeif Mobilités va construire une station GNV/bioGNV sur le port de Gennevilliers

Sigeif Mobilités, la société d’économie mixte locale créée en décembre 2016 par le Sigeif (Syndicat intercommunal pour le gaz et l’électricité en Île-de-France) et la Caisse des dépôts, a signé le 16 mai un contrat d’amodiation avec Haropa - Ports de Paris pour la mise à disposition d’un terrain où sera construite une station GNV-bioGNV.

Pour la Seml Sigeif Mobilités, ce contrat est une opportunité exceptionnelle de lancer le réseau de 10 stations GNV-bioGNV qu’elle entend déployer en Île-de-France dans les trois ans qui viennent, à la suite de la création par le Sigeif de la plus grande station de la région sur le port de Bonneuil-sur-Marne, en novembre 2016.
Plateforme multimodale de 400 ha, le port de Gennevilliers, situé à 5 km de Paris, accueille plus de 270 entreprises, qui bénéficient d’une desserte multimodale exceptionnelle (fleuve, fer, route), leur permettant de développer une véritable chaîne logistique verte. Au-delà du transport fluvial, Ports de Paris promeut le développement d’une alternative au diesel pour la desserte routière de ses ports et se félicite de l’implantation de stations GNV sur deux plateformes majeures d’Île-de-France.

L’appel d’offres pour la sélection de l’opérateur chargé de la construction de la station et de son exploitation pendant dix ans sera publié à la fin du mois de juin prochain. La station sera mise en service au deuxième semestre 2018.
Ainsi, la Seml Sigeif Mobilités entend offrir aux professionnels du transport de marchandises et de personnes une solution écologique, notamment dans la perspective de la suppression du diesel sur le territoire de la capitale à l’horizon 2020.
Le gaz naturel véhicule (GNV) est aujourd’hui le premier carburant alternatif au monde. En progression de 18 % par an depuis les dix dernières années, le nombre de véhicules roulant au GNV atteint désormais 18 millions. Ses qualités en termes de réduction de la pollution de l’air (et de CO2 s’agissant du bioGNV) en font une énergie d’avenir reconnue dans le cadre de la transition énergétique, enjeu particulièrement crucial en Île-de-France.