Une nouvelle vedette pour le lamanage

Vedette du lamanage de Rouen

La Coopérative de Lamanage des Ports de Rouen et Dieppe a pris livraison, le 27 janvier dernier, d’une nouvelle vedette baptisée MT8 mise en service le 3 février.

Noël Castel PDG de la coopérative de lamanage de Rouen« Nous en sommes très satisfaits, indique Noël Castel, Président Directeur-Général de la coopérative.  Cette nouvelle unité a été construite par le chantier Pierre-Hauchard installé à Saint-Nicolas-de-la-Taille », ajoute le responsable, qui a souhaité travailler avec une entreprise locale. Ce chantier naval, basé à quelques encablures du pont de Tancarville, est spécialisé dans la conception et construction de bateaux en aluminium pour la plaisance et la pêche professionnelle. L’entreprise normande conçoit également des pontons et des timoneries télescopiques pour les pousseurs.
La vedette MT8 a été réalisée en quinze mois, conception et construction incluses, à partir d’un cahier des charges reprenant des critères et configurations de précédentes embarcations de la coopérative rouennaise. La nouvelle vedette tout en aluminium mesure 7,5 mètres de long pour 3 mètres de largeur. Elle est équipée d’un moteur Volvo développant 265 CV avec une traction de 1 600 kilos.

Puissance et maniabilité
« Il faut beaucoup de puissance pour se dégager rapidement en cas de problème, précise Noël Castel. La sécurité des lamaneurs est primordiale et nous avons réussi un bon compromis entre puissance, sécurité et maniabilité ». Le courant important de la Seine et les remous dus aux manœuvres, notamment celles des remorqueurs, exigent par ailleurs une grande stabilité.
La vedette MT8 regroupe plusieurs innovations dont des bastingages réhaussés, ainsi que des poutres anti-compression destinées à renforcer la coque. La propulsion est traditionnelle mais l’hélice a fait l’objet d’une conception optimisée afin d’atteindre une vitesse de 17 nœuds.

Une coopérative fondée en 1945
La Coopérative de Lamanage de Rouen-Dieppe a été fondée le 31 octobre 1945. Depuis cette date, toutes ses unités portent comme nom de baptême les lettres MT, comme Marylin et Theresa, les filles d’un capitaine de liberty ship américain, qui avait alors offert du bois aux lamaneurs rouennais du port ravagé par la guerre. Le lamanage de Rouen opère sur les 120 km du fleuve de Rouen à Honfleur, ainsi que dans le port de Dieppe. Réunissant 44 personnes, la coopérative est active 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Les équipes réalisent quelque 9000 opérations par an, toutes activités confondues. La coopérative dispose de 15 vedettes et de deux barges d’avitaillement.
 « Le lamanage représente 75% de notre activité et les 25% restants sont des travaux annexes que nous avons développés : avitaillement des navires, lutte antipollution, car nous contribuons à des missions de service public de respect de l’environnement, explique Noël Castel. Sur notre site rouennais, nous disposons aussi d’un lève-bateaux de 50 tonnes, et nous effectuons le mâtage et le démâtage des navires de plaisance. Nous sommes des marins à tout faire.»
Plus d’infos sur  http://lamanage-rouen.fr/